PAL (Programme d’Actions Locales) journalistique — CEMEA Picardie

Type de dispositif : Successeur du « label actif », inscrit dans le Service d’Intérêt Économique Général (SIEG)

2 actions complémentaires :

  • PAL : action pré-qualifiante (formateurs non Éducation nationale)
  • PSQ : action qualifiante

Publics

  • De 16 à 55 ans, avec formation de 8 mois maximum, rémunérée (en fonction de la situation) avec entrée/sortie permanente
  • Savoirs minimums requis : lire, écrire, compter
  • Public précaire, demandeur d’emploi

Objectifs

  • Insertion sociale et professionnelle impliquant une re-mobilisation
  • Remise à niveau
  • Formation qualifiante de niveau V

Partenaires

  • Nécessité de créer un fort réseau
  • Financement : FSE / Conseil régional
  • Réseau d’accueil : Mission locale, Pôle emploi, Cap emploi, référents RSA
  • Travailleurs sociaux

Autres aspects

  • Sécurisation des parcours, insertion sociale par le biais d’aide THR
  • Stagiaires de la formation professionnelle

Points forts

  • Faible effectif
  • Développement d’activités culturelles, physiques et citoyennes : tremplin sur lequel les personnes peuvent s’appuyer
  • Création d’un blog journalistique
  • Reprise de confiance et motivation permettant de construire un projet
  • Immersion dans le monde du travail avec ses contraintes
  • Individualisation des parcours

Points faibles

  • Comment faire sur un temps si court de 6 à 8 mois maximum pour redonner envie à des apprenants pris dans un contexte social difficile, avec un parcours scolaire compliqué ?
  • Manque de connaissance des problématiques avec lesquelles arrivent les stagiaires
  • Décalage entre le souhait de formation et la date d’ouverture de la formation

Éducation nouvelle

  • Retrouver une place dans la société
  • Responsabilité et citoyenneté
  • Compréhension du monde qui nous entoure
  • Faire vivre un groupe prenant des décisions, assurant collectivement la gestion du quotidien

MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire) — Académie d’Amiens

Type de dispositif : Dispositif scolaire | Présentation en pdfCanevas de la structure

4 actions :
  • Compétences +
  • MOREA (1 par département)
  • FPA (1 en région, BP vente)
  • Micro-lycée (environ 50 jeunes)

Publics

Lycéens (+16 ans) décrocheurs ou en risque de décrochage, jeunes :

  • n’ayant pas eu d’affectation dans un établissement
  • ou n’ayant pas obtenu l’orientation souhaitée
  • ou en rupture du contrat d’apprentissage
  • ou pas en formation

Objectifs

  • Prévenir les sorties prématurées / sans qualification
  • Prendre en charge les élèves décrocheurs à travers la mise en place d’actions d’accueil, de mobilisation et formation

Partenaires

  • Conseil régional
  • Missions locales, collectivités territoriales
  • Réseau information jeunesse, service public de l’emploi
  • Établissement du ministère de l’Agriculture, CFA
  • Financement : FSE selon les actions
  • Partenariat associatif : pratiques culturelles / citoyennes / actives

Autres aspects

Procédure de raccrochage :

  • 1er accueil des décrocheurs au CIO
  • Puis intégration dans une action MLDS pour 28 heures par semaine (maths, français, anglais, CPS, FSE, orientation professionnelle)

Points forts

  • Faible effectif
  • Plaquette de présentation des actions + dispositifs spécifiques
  • Rencontre avec les jeunes, écoute
  • Travail sur l’adaptabilité, l’implication
  • Alternance école / entreprise
  • Personnel dédié enseignants « volontaires » payés en heure supplémentaire + 1 enseignant détaché (ECPIF)
  • Intégration dans un lycée professionnel
  • Élèves restant sous statut scolaire

Points faibles

  • Enseignants intervenant en heure supplémentaire se greffant sur les « trous » de l’emploi du temps
  • Difficulté à recruter les enseignants
  • Méconnaissance des dispositifs par les enseignants, donc difficulté de structuration d’une équipe pédagogique nécessaire pour ce type de public
  • Difficulté pour les jeunes de construire un projet global
  • Complexité pour les jeunes de remplir les documents administratifs
  • Aucun lien avec l’établissement d’origine, dont ceux tissés avec les familles, mais le dossier est transmis par le CIO
  • Pas de rémunération des jeunes

Éducation nouvelle

  • Partenariat dans des modules de formation
  • Fonctionnement en alternance
  • Ouverture, entrée / sortie permanente
  • Construction de projet avec le jeune
  • Favoriser l’épanouissement de chacun

Synthèse de l’atelier

Convergences

  • Présence d’adultes référents
  • Travail partenarial pour accompagner le parcours du jeune
  • Mise en projet des jeunes
  • Faible effectif (15-18)
  • Objectifs : permettre à des jeunes sans diplôme d’accéder à une formation qualifiante
  • Entrée / sortie permanente
  • Alternance entreprise / classe : adaptation des pratiques pédagogiques
  • Durée : 8 mois

Divergences

  • Facilitation / promotion
  • Validation de compétences / de modules
  • Statut « jeunes lycéens » / « jeunes en formation professionnelle » demandeurs d’emploi
  • Pas d’indemnité mais bourses éventuellement / indemnités

Perspectives

  • Agir sur les freins au raccrochage
  • Développer le contrat d’apprentissage niveau V
  • Augmentation du temps de « banc d’essai » pour permettre une réelle immersion et éviter un « re-décrochage »
  • Adaptation des acteurs éducatifs (cadres, intervenants,enseignants…) à des pratiques pédagogiques différentes, voire innovantes ?
  • Évaluation a posteriori : prévoir audition annuelle et statistique sur les sorties et les projets professionnels des jeunes